Actu

Deux commerçants donnent une partie de leur stock pour les plus démunis

Un don de boissons aux Tuileries, des vêtements à l’Eden Boutique. A Esneux, en pleine crise du coronavirus, le restaurateur Thomas Moussebois et la gérante Gaëlle Turc ont choisi de se montrer généreux envers ceux qui en ont le plus besoin.

On parle beaucoup du secteur de l’Horeca, mais tout le monde est touché par cette crise“, constate tristement “Tom”, patron des Tuileries, une brasserie située avenue de la Station à Esneux. “Dans notre famille, nous avons été sensibilisés à l’opportunité d’aider quand nous le pouvions. D’aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours donné, que ce soit à des associations, clubs sportifs, mouvements de jeunesse… J’ai vu un article mentionnant que des gens avaient besoin d’aide pour des colis alimentaires. Alors j’ai pensé à mon stock de boissons qui arrivait à date de péremption. Vendre mon stock ? Ça ne m’est même pas passé par l’esprit !

Très rapidement, Thomas Moussebois est contacté par des familles esneutoises et d’autres issues de communes voisines pour lesquelles il confectionne des petits colis. Mais la majorité de son stock a été emportée par la Croix-Rouge de Liège, soit une vingtaine de casiers, uniquement des boissons sans alcool, afin de les distribuer aux plus démunis. “Nous, nous avons la chance de recevoir des aides de l’Etat. Mais nous sommes tous touchés par cette crise, alors si je peux faire quelque chose pour aider, je le fais.

Le restaurateur minimise son geste et oublie même de rappeler la générosité dont il avait déjà fait preuve lors du premier confinement : préparer gratuitement chaque semaine une quinzaine de plats chauds, distribués par le CPAS d’Esneux. Et il ne s’arrêtera pas là : “dès que nous pourrons rouvrir, nous programmerons deux soirées à thème dont les bénéfices seront reversés à l’opération Viva for Life.


Gaëlle Turc, gérante de l’Eden Boutique (à quelques pas des Tuileries), a aussi ressenti le besoin d’aider les personnes en difficulté il y a quelques semaines. “J’avais déjà posté une annonce sur ma page Facebook en expliquant que ceux qui avaient des soucis financiers pouvaient venir m’aborder en toute sérénité s’ils en ressentaient le besoin. Dans un premier temps, j’ai reçu quelques demandes particulières, mais je n’ai malheureusement pas pu répondre positivement à toutes.

Afin d’être certaine d’aider ceux dans le besoin, Gaëlle a pris contact avec la Maison Heureuse d’Esneux, qui accueille des enfants placés sous tutelle judiciaire. “La directrice a été touchée par mon acte et m’a proposé de me faire visiter le centre qui est magnifique. On y ressent tout l’amour que reçoivent ces jeunes. Je lui ai donné deux énormes sacs pour un total d’environ 50 kg de vêtements et je lui ai assuré que je lui amènerais la même chose pour l’été.” Ce stock de vêtements, ce sont des pièces rachetées par Gaëlle à ceux qui les ont apportées à la boutique… Une “perte” pour son commerce donc puisqu’elle en a ensuite fait don. “J’ai aussi apporté une cinquantaine de vêtements à l’Athénée d’Esneux, pour les enfants de maternelle qui ont des petits accidents et il me reste une vingtaine de kilos d’habits pour les tout-petits, ils vont prochainement pouvoir être distribués à d’autres personnes.” Mais pour Gaëlle, qu’importe la perte, il n’était pas question de rester les bras croisés.

Je partage !Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *