Actu

Laissez-vous surprendre par l’Air de Rien 2.0

La passion de la cuisine est arrivée tardivement dans la vie de Stéphane Diffels et Bertrand Stiennon. C’est un parcours professionnel sans lien avec cet univers que chacun des deux associés suit de son côté avant de se côtoyer aux mêmes cours du soir en cuisine. Après sa formation, il y a un peu plus de dix ans, Stéphane décide d’ouvrir l’Air de Rien dans le village de Fontin. Bertrand le rejoint dans son restaurant il y a 4 ans. L’équipe s’agrandit avec un troisième cuistot et le succès du restaurant est tel que le bâtiment finit par devenir trop petit. « Je ne voulais pas partir de Fontin, explique Stéphane. Quand j’ai vu que cette maison-ci était à vendre, je me suis dit qu’elle conviendrait parfaitement. »

Les travaux sont aujourd’hui presque terminés – la terrasse arrière sera sans doute aménagée pour l’été prochain et la salle de banquet dans quelques mois – et l’Air de Rien 2.0 a pu accueillir ses premiers clients ce jeudi 25 juin. Dès que l’on entre dans le bâtiment, on sent qu’il est chargé d’histoire, on a presque envie d’y avancer à pas feutrés. Les tons beige et taupe, le choix du mobilier et la décoration minimaliste apportent au lieu une certaine classe et en même temps un côté très naturel et simple rappelé par les matériaux nobles présents tels le bois et la pierre. On a un peu l’impression d’être hors du temps. Le calme et la plénitude règnent en maitres.

Pour les plus curieux, l’une des deux salles du rez-de-chaussée laisse une vue sur la cuisine. Aucun menu ne trône à table, pas de choix à poser sur ce qu’on souhaite manger. A l’Air de Rien, tout repose sur la confiance. « Tout le monde recevra sept mises en bouche, six plats et deux desserts à chaque fois. L’idée est que les gens nous fassent confiance pour passer un bon moment. On ne leur donne pas le menu à l’avance », détaille Bertrand. « On cuisine beaucoup avec le feu de bois et on travaille au maximum des produits locaux, ajoute Stéphane. On se focalise aussi encore plus sur les légumes. Il est d’ailleurs possible de choisir un menu végétarien comme alternative au menu surprise.« 

En cuisine, faire confiance, c’est aussi accepter d’élargir ses horizons, ouvrir son esprit, chasser les idées préconçues. « Parfois, une personne voit un ingrédient sur le menu et ne va pas choisir ce plat parce qu’elle se dit qu’elle n’aimera pas, alors elle demande une autre préparation. Nous, notre meilleure récompense, c’est quand quelqu’un qui n’aime pas spécialement le ris de veau nous confie qu’on l’a réconcilié avec le ris de veau après avoir mangé notre plat », soutient Bertrand. Stéphane poursuit : « Dans un menu comme ça, assez long, ce dont on se souvient d’ailleurs le plus, c’est souvent ce qu’on aurait pas pris si on avait eu le choix. »

Les deux chefs ont exceptionnellement accepté de lever le voile sur ce qu’ils ont servi ce jeudi à l’occasion de leur soirée d’ouverture. « Le menu va changer tous les jours en fonction de ce qu’on a. Ici, nous avons préparé un baby homard au barbecue avec une béarnaise montée avec les cerveaux des homards au thym/citron ou encore du pigeon à la betterave. Mais l’important, ce n’est pas un plat en particulier, le principal, c’est le voyage, lâcher prise et se laisser aller à la découverte de plein de goûts différents, souligne Stéphane. Nous cuisinons aussi un plat avec des fèves et un bouillon, et nous y prêtons autant d’attention qu’à un homard. Il n’y a pas une hiérarchie dans les ingrédients, nous les traitons tous avec le même respect. »

Le saviez-vous ?
L'ancien l'Air de Rien n'a pas dit son dernier mot ! Il devrait rouvrir cet automne après un petit rafraichissement pour proposer une formule familiale avec un menu entrée-plat-dessert (et la possibilité de choisir entre plusieurs suggestions) pour un budget de moins de 40€.

Un commentaire

  • Heuse

    Suis passée par hasard en allant me choisir un arbre à la pépinière…tout m a l air bien beau et votre article bien bon…dommage vous ne parlez pas de prix !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *