Culture

L’abeille, de la ruche au miel

Le temps est un peu plus maussade en cette fin de semaine… Et si vous (re)découvriez le musée de l’Abeille et de l’Apiculture de Tilff avec vos petites têtes blondes en vacances ? Nous nous y sommes rendus ce mardi, à vélo, accompagnés d’un enfant de 12 ans.

La visite débute avec la diffusion d’un petit film. Même si celui-ci mériterait sans doute un petit rafraichissement, il est très pédagogique et permet de bien comprendre le fonctionnement de la vie dans la ruche et les différents rôles que tient une abeille durant sa courte vie (30 jours seulement si elle n’est pas reine !). Loin d’être experte en la matière, j’apprends beaucoup de choses sur ces dames rayées.

La seconde partie de la visite se poursuit avec la découverte de plusieurs dizaines de ruches différentes qui ont traversé époques et frontières. Ruches belges, allemandes, autrichiennes, africaines… Allongées ou plutôt construites en hauteur, faites de paille ou de bois, il existe une multitude de techniques développées par les apiculteurs pour trouver la meilleure façon de récolter le précieux liquide doré.

A l’étage, une multitude d‘instruments essentiels pour les apiculteurs sont exposés, des plus anciens à ceux encore utilisés aujourd’hui : cadres de cire gaufrés, pièges à essaims, enfumoirs, presses pour récolter le miel… Les visiteurs les plus passionnés pourront aussi y admirer une collection d’abeilles et tenter de comprendre la danse formée par les amies de Maya pour indiquer les fleurs à butiner.

Il faudra attendre la toute fin de la visite pour pouvoir admirer en direct le travail des ouvrières à travers deux ruches vitrées permettant de donner du concret à tout ce qui a été appris tout au long du musée. On s’y attarde volontiers pour tenter de mieux comprendre ces insectes que l’on a parfois tendance à chasser d’un revers de la main de peur de se faire piquer, en oubliant le rôle essentiel qu’elles jouent pour notre biodiversité.

Toutes les infos pratiques ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *