Portrait

« Le vélo, c’est l’aventure et la liberté »

Dans son atelier situé à Esneux, Philippe Joie s’occupe de vos vélos de A à Z. S’il s’occupe aussi bien de remplacer une chambre à air ou réparer un dérailleur que de la vente de différentes marques, ce passionné de la bicyclette s’adonne également à la confection de vélos personnalisés.

Après deux années de formation en cours du soir dans la mécanique vélo, Philippe a décidé d’ouvrir son atelier dans le garage de ses parents où il occupe désormais tout l’espace. Réparation, vente de produits de premières nécessité pour les cyclistes, et même confection de vélos sur mesure, c’est ce qui occupe désormais ses journées. « Je répare toutes les marques et types de vélos, que ce soit VTT ou vélos de route. Au fil des années, par passion, j’ai développé certaines compétences qu’on ne retrouve pas partout. Pour des clients un peu plus pointus, afin de plaire à leurs goûts, de satisfaire à leurs besoins ou de correspondre à leur personnalité, je me suis tourné vers des fabrications artisanales et authentiques. »

Au point de lancer sa propre marque il y a cinq ans, VENOM Cycleworks. Pour créer un cadre de vélo, il assemble et soude des tubes en acier. « Je suis d’abord allé chez un professionnel pour fabriquer mon premier cadre. Je suis revenu assez fier de ce que j’avais fait, même s’il était plein de défauts ! Ma compagne a un peu jalousé ce vélo, donc je suis retourné chez la même personne pour en créer un second. » Au vu de l’engouement de ses proches et des encouragements de sa famille, Philippe décide alors de s’équiper avec de l’outillage et de se lancer officiellement dans la fabrication de vélos à la demande. « La fabrication, je fais vraiment ça par passion. Je préfère réaliser quelques beaux vélos de qualité qui me plaisent que de miser sur la vente de masse. » Confectionner un vélo, cela prend du temps, beaucoup de temps. C’est donc souvent de vrais passionnés, comme lui, qui font ce type de demandes.

Si Philippe joie s’est aussi essayé au tennis ou au basket, c’est le vélo qui, depuis tout petit, est resté sa première passion. « Le vélo, on en a tous fait quand on était gamins. Dans le quartier, on en avait tous un et avec quelques amis, on faisait les fous dans les talus avec nos BMX. Pour nous, c’était synonyme de liberté. Fin des années 1980, quand le VTT a débarqué des Etats-Unis, ça a aussi connu un bel engouement ! » La dépense physique, les sensations, le fait d’être dans la nature ou encore l’esprit convivial des balades organisées, Philippe ne trouve que des avantages à la pratique du vélo, que ce soit dans les bois ou sur la route. « Le vélo, quand on se passionne et que ça fait partie de notre quotidien, de notre philosophie de vie, c’est un sport qui donne envie de voyager, de découvrir, de partir à l’aventure… Le vélo, c’est la liberté d’aller où on veut grâce à ses deux jambes.« 

VENOM Cycleworks a la volonté de devenir un espace convivial où les amateurs et passionnés pourront trouver ou découvrir une sélection de marques, composants et accessoires parfois peu connus, qui correspondent parfaitement à l’état d’esprit de l’atelier en termes de qualité, design, exclusivité, philosophie.

www.venomcycleworks.com

2 commentaires

  • GEERTS

    Bonsoir,

    J’ai appris ce matin lors d’une sortie à vélo avec des amis, qu’il existait un atelier à Esneux ou l’on pouvait
    obtenir un cadre ou vélo en acier fabriqué maison.

    J’ai participé cette année à mon premier Paris Brest Paris, j’ai 51 ans, j’ai couru quelques années en service public, J’ai toujours fait du vélo.

    Sur Paris Brest, j’ai découvert de merveilleuses randonneuses en acier avec les sacoches, l’éclairage, les gardes boue, les roues dynamo etc… Moi sur mon Kuota en carbone, le confort était de plus en plus sommaire au fur et à mesure que les kms s’accumulaient.

    J’ai cherché sur internet si il y avait des fabricants ici en Belgique, et ce matin, on m’a parlé de vous.

    Pourrions-nous convenir d’un rdv dans votre atelier pour discuter de ce qu’il serait possible de réaliser et quel budget me faudrait-il?

    Sportivement et avec beaucoup de réjouissance,

    Geerts JLuc
    Limont Tavier

  • Helloelo

    Bonjour Monsieur Geerts,

    Je suis la personne qui a écrit cet article et je pense que le mieux pour vous serait de prendre directement contact avec Philippe Joie, qui risque de ne pas voir votre commentaire sur ce blog.

    Ses coordonnées se trouvent sur son site internet : http://www.venomcycleworks.com/

    Je vous remercie pour votre commentaire et vous souhaite une agréable journée !

    Elodie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *